Les dieux de
l'Egypte antique

 

Amon

Époux de Mout et père du dieu Khonsou dans la triade thébaine. Sous le nom d'Amon Rê, on l'a identifié au dieu solaire. Sous la forme d'une oie (un de ses animaux symboliques), il pondit l'œuf primordial d'où sortit la vie. Enfin, sous la forme d'un serpent, il fertilisa l'œuf cosmique façonné par les divinités de l'Ogdoade d'Hermopolis dans les Eaux primordiales. On le représentait sous forme d'un homme coiffé d'une haute couronne portant deux hautes plumes verticales. On le trouve souvent avec la peau peinte en bleu. Il s'agit de la couleur du lapis-lazuli, pierre sacrée aux yeux des Égyptiens de l'antiquité. On le représente également la peau brune, plus rarement, et la peau noire, d'où son assimilation au dieu de Coptos Min. On le trouve aussi représenté sous la forme d'un bélier ou d'une oie.

Anubis

Patron des embaumeurs, ce dieu conduit les morts dans l'autre monde et veille sur leurs tombes. Il est représenté sous la forme d'un homme à tête de chacal ou de chien. Il préside exclusivement le culte funéraire. Il protège les défunts, les accueillent dans l'au-delà et les conduit devant Osiris avec qui il procède au jugement des morts en se chargeant de la pesée du coeur. Il est le dieu de l'embaumement, rite qu'il a pratiqué pour la première fois sur Osiris.
Pendant les embaumements, le prêtre revêtait le masque d'Anubis et rejouait la scène mythologique de momification d'Osiris. La couleur noire d'Anubis serait la métaphore de sa fonction: verser du bitume dans le cadavre.

Apis était plus étroitement liée avec Ptah et son centre de culte était Memphis. Il était représenté comme un taureau couronné avec le disque solaire et l'uraeus-serpent et jamais comme un homme avec la tête d'un animal. Le taureau sacré devait avoir certaines caractéristiques anatomiques bien précises: un croissant sur le front, un scarabée sous la langue et un vautour sur le dos. Il était nourri dans un temple et empêché de sortir Memphis. A sa mort il devenait un Osiris et il y avait un enterrement massif de taureaux . La nécropole des Apis se nommait le Serapeum.

Apis

Dieu d'Héliopolis ayant pour animaux sacrés le lion et le serpent. Sous le nom de Rê-Atoum, il incarne le soleil et tout particulièrement l'astre solaire au couchant. Atoum est représenté sous l'apparence d'un homme coiffé de la double couronne de Haute et de Basse Égypte tenant d'une main le sceptre Ouas et de l'autre la croix ansée Ankh. Il est la personnification du soleil flamboyant, le dieu primordial.

Atoum

Au sommet des vases canopes figurait l’effigie des quatre fils d’Horus, associée à un point cardinal et à une déesse. Ils sont les protecteurs, attitrés des viscères, que, dès l’Ancien Empire, on prit l’habitude, après les avoir extraits du cadavre, d’empaqueter séparément et de conserver dans des " canopes ", et dont chacune était confiée à la garde non seulement de l’un des quatre génies funéraires, mais encore d’une déesse. C’est  sur une fleur de lotus qu’ils assistent debout tous les quatre, devant le trône d’Osiris, à la pesée de l’âme du défunt

Les fils d'Horus

Hâpi à tête de babouin, protecteur du vase canope abritant les poumons, lié à la déesse Nephtys et au Nord.
Amset ou Imset. à tête humaine. Le vase canope correspondant à ce personnage renfermait le foie.
Douamoutef ou Touémons, ou Tioumaoutif, fils d’Horus à tête de chacal. Conserve avec Neit l’estomac du mort.
Qebehsenouf (Kébehsénouf), à tête de faucon. . Le vase canope correspondant à ce personnage renfermait les intestins.

Représenté sous la forme d'un homme quasi-nu, Hapy est l'esprit du Nil et la crue bénéfique du fleuve personnifiée. Apportant fertilité de la terre et abondance des récoltes, il est représenté sous forme d'homme à la poitrine tombante et au ventre gras. Il est vêtu seulement d'une ceinture et est coiffé soit du lys, soit du papyrus. Hapy irriguait les prairies sur lesquelles paissaient les troupeaux de (les hommes). Il allaitait aussi les oasis et apportait la rosée céleste. Sa poitrine féminine symbolisait le rôle nourricier du Nil.

Hapy

Son attribut est le collier à contrepoids. Considérée comme l'œil de Rê, c'est elle qui châtie les humains. Mais elle est plus connue en tant que déesse des festivités et de l'amour. Elle est considérée comme leur nourrice et représente la reine. A l'origine, c'est elle qui a enfanté le monde: elle nourrit les vivants et les morts. Selon les légendes elle est tantôt la mère , tantôt la femme du dieu Horus.

Hathor

les formes d'Hathor

Femme tenant un collier-menat avec une couronne formée des cornes d'une vache et du disque solaire, Assimilée à Sekhmet, elle peut également avoir la forme d'une lionne ou d'un chat. Elle peut également prendre la forme d'une vache ou d'un serpent ou d'un faucon.

Horus

Premier pharaon mythique, Horus est le fils d'Isis et d'Osiris. Il est aussi l’époux de la déesse Hathor. Ses fonctions sont multiples : dieu céleste, il est le symbole du ciel et entretient d’étroites relations avec le dieu solaire. Son nom en égyptien, Hor, veut dire le lointain, allusion à l’astre divin.

Les différentes formes du dieu Horus sont :
Le faucon
 (ou homme à tête de faucon): cet oiseau capable de voler et de planer très haut dans le ciel, presque à toucher le soleil a été rapidement assimilé à la course solaire.
Horkhty (Horus de l’Horizon). Il représente le soleil à son zénith et il est vénéré à Héliopolis. Assimilé à et, par syncrétisme, deviendra une divinité unique Rê-Horakhty. Symbole de la splendeur solaire, il est représenté comme un homme à tête de faucon coiffé du disque solaire couronné par un Uraeus

Isis

Mère universelle, elle donne naissance à tous les êtres vivants.  Sœur et épouse d'Osiris, elle est la  mère d'Horus, premier pharaon. Elle est représentée comme une femme portant sur sa tête le siège qui servait à écrire son nom.

Dieu solaire par excellence, il est identifié à Atoum à Héliopolis, et en tant que dieu solaire naissant, il est doté d'ailes de faucon, ce qui le met en rapport avec toute la gent volatile et comme les oiseaux. Comme dans la plupart des traditions le vol est en rapport avec le ciel, donc avec le séjour des dieux. Khépri symbolise le soleil levant formant une triade avec Horakhty (soleil au zénith) et Atoum (soleil à son déclin). Khépri est représenté sous la forme d'un scarabée ou d'un homme à tête de coléoptère. Il incarne les changements des êtres de la naissance à la mort

Khepri

Maât

Personnification de l'ordre universel et de l'équilibre cosmique. Représentée par une jeune femme coiffée d'une plume d'autruche, Maât personnifie la vérité et la justice. Elle est la morale universelle respectée et adorée de tous. C'est elle qui introduit l'âme du défunt dans la salle du jugement d'Osiris. On plaçait son effigie (ou une plume) sur l'autre plateau de la balance pour peser le cœur. Lorsque les plateaux s'équilibraient, le défunt pouvait prendre place dans l'ordre divin. Elle est la fille de , le soleil.

Déesse de Thèbes et compagne d'Amon. mère divine, tendre ou féline, elle est particulièrement vénérée à partir du Nouvel Empire. Des temples lui sont consacrés, dont le plus célèbre reste celui de Karnak. Mout est représenté comme une femme à tête humaine ou comme une femme à tête de lionne. Mout est assimilée à la mère, à la maternité ainsi qu'à la sagesse de la matrone.

Mout

Nekhbet

Déesse vautour protectrice de la Haute Égypte. Elle est représentée comme étant la fille ou l'œil droit de Rê, épouse de Happy, le dieu du Nil. On la représente comme une femme ou un vautour coiffé de la couronne blanche de Haute Égypte, mais son rôle protecteur nous la montre aussi déployant ses ailes au dessus de Pharaon.

Nephtys

Nephtys (ou Nebhat) aida Isis à embaumer Osiris. Son nom signifie "dame de la demeure", c'est à dire "celle qui veille sur la nécropole". Sœur d'Isis et d'Osiris, elle est l'épouse de Seth, son autre frère. Elle est représentée portant sur la tête le hiéroglyphe de son nom, une corbeille et un plan de maison. Tout comme Isis, elle jouit d’une grande popularité.

Nout

Épouse du dieu de la terre, Geb, mère de, elle met au monde le disque solaire chaque matin et l'avale chaque soir à son coucher. Elle est représentée arquée, s'appuyant sur la terre du bout des doigts et des orteils, les bras pendant vers le couchant, et les pieds du côté du levant. Elle est parfois présentée comme une vaches. Son corps couvert d'étoiles personnifie la voûte céleste.

Osiris

Dieu de la végétation et du royaume des morts. Son frère Seth jaloux, le tua et le découpa en morceaux. Puis il les dispersa dans le Nil. Isis reconstitua son corps, l'embauma et le fit ressusciter avec l'aide d'Anubis. Osiris a toujours figure humaine et porte les sceptres royaux. Il est l'un des quatre enfants de Nout et de Geb. Roi terrestre devenu souverain du royaume des morts, il porte les attributs de sa fonction de maître tout puissant. Il tient dans une main le sceptre et dans l'autre le fouet.

Ouadjet

Déesse cobra protectrice de la Basse Égypte. Figurée sous la forme d'un cobra. Un des mythes en fait l'œil du soleil sur le front des souverains pour anéantir leurs ennemis.


Ptah

Dieu de Memphis où il était considéré comme le créateur de toute chose. Patron des forgerons et des sculpteurs. Il est le potier divin , le dispenseur de la vie. On le représente comme un homme à tête rase, gainé dans un linceul dont seules les mains dépassent et tenant dans ses mains un sceptre "ouas", combinaison des symboles ankh et djeds. Sa femme est Sekhmet et son fils est Néfertem. Le taureau Apis est la manifestation animale de Ptah.

Dieu soleil, il se lia à Horus dont il prit l'apparence de faucon. Il porte à la main l'ankh ,  symbole de la vie. Il voyage dans le ciel sur deux barques , celle du jour et celle de la nuit. C'est lui qui, sur la barque solaire, traverse le ciel durant le journée avant de franchir l'occident. Au crépuscule, il descend sous terre et fait le trajet inverse avant de ressortir à l'orient, le lendemain. Au matin, il est Khépri, le scarabée émergeant du sol après sa nymphose. Le midi, il devient Horakhty, c'est-à-dire Horus solarisé. Au couchant, il se transforme en Atoum, le démiurge vieillissant.

Déesse lionne à corps de femme dont le nom signifie La Puissante dont la colère se déchaîne les cinq derniers jours de l'année. Lionne agressive, redoutable, imprévisible, elle erre dans les contrées désertiques et sème la terreur en tirant des flèches enflammées et elle est accompagnée d’une armée de génies terrifiants et cruels.  Elle apporte les maladies par ses miasmes.dut lui faire préparer un breuvage spécial pour apaiser sa soif de sang. Cependant, l'initié peut gagner ses faveurs à condition de vaincre ses propres peurs; car malgré sa violence, la déesse a le pouvoir de guérison, ce qui l'a consacrée déesse des médecins. Épouse de Ptah et mère de Néfertoum dans la triade Memphite.

Sekhmet

Selket

Peut se manifester sous forme d'un scorpion. Représentée sous la forme d'une femme portant un scorpion sur sa tête. Elle prend aussi l'aspect d'une divinité guérisseuse, déléguant ses pouvoirs à des sorciers nommés «charmeurs de Selkis ». elle protégeait aussi les sorciers et les guérisseurs. Avec Isis, Nephtys et Neith elle était la protectrice des viscères renfermés dans les vases canopes.

Dieu du désert et du chaos, il est l'ennemi des hommes et des dieux, il est représenté comme un loup à queue fourchue. Fils de Geb et de Nout, frère d'Osiris. Seth reçoit la souveraineté sur toute l'étendue du désert.  En tuant son frère, il déclenche le cycle de la mort et de la vie et participe à la création du monde. A la fois agressif et défenseur du soleil contre les forces démoniaques d'Apophis. Les animaux du désert lui appartiennent tels l’antilope, l’oryx, mais aussi l’âne, le porc, le crocodile, l’hippopotame et certains poissons. Il est représenté sous les traits d’un animal que l’on n’a pas encore vraiment identifié mais qui pourrait être celui de l’âne sauvage.

Seth

Thot

Dieu de la sagesse et de la science. Patron des scribes. Il est représenté par un babouin ou sous la forme d'un homme à tête d'ibis. Secrétaire des dieux, Thot est le greffier de toutes les cérémonies rituelles et divines. Patron de l'arithmétique et des chiffres, Thot est de ce fait "comptable du temps". Inventeur de l'écriture, il est le seigneur des textes conservés dans les temples.